Eines der grössten Barockschlösser Deutschlands

Residenzschloss Ludwigsburg

Mittwoch, 29. Mai 2019

Residenzschloss Ludwigsburg | Allgemeines

CHATEAU RESIDENTIEL DE LUDWIGSBOURG

Le château résidentiel de Ludwigsbourg est l’un des plus importants châteaux baroques d’Europe, et se présente encore dans son état d’origine. Il propose un voyage extraordinaire au fil des siècles, de l’époque baroque au néo-classicisme, en passant par le rococo.

Un château pour trois époques

 

Le château résidentiel de Ludwigsbourg est l’un des plus importants châteaux baroques d’Europe, et se présente encore dans son état d’origine. Il propose un voyage extraordinaire au fil des siècles, de l’époque baroque au néo-classicisme, en passant par le rococo.

    

Les styles baroque, rococo et néo-classique réunis en un seul château

400 pièces pour trois époques : appartements d’apparat style baroque naissant, datant du temps du fondateur Eberhard Ludwig qui donna par ailleurs son nom à l’édifice, pièces rococo du temps du duc Carl Eugen et, particularité rare, élégante suite en enfilade datant du premier couple royal wurtembergeois, témoin encore intact du grand raffinement caractérisant le mode de vie et la culture de représentation de l’époque. Le château a traversé trois siècles sans subir de dommages importants depuis sa construction, et se visite tel un imagier grandeur nature, qui illustre l’évolution de l’habitat et des coutumes princiers depuis le XVIIIe siècle.

    

Ville et château de l’époque baroque
La fondation de Ludwigsbourg remonte à un peu plus de trois siècles. À l'origine, le duc wurtembergeois Eberhard Ludwig avait l’intention de faire construire un pavillon de chasse dans cette région boisée au nord de l’ancienne ville résidentielle de Stuttgart. Avec l'avancée des travaux, la construction s’est étendue progressivement jusqu’à devenir l'imposant château résidentiel de Ludwigsbourg au bout d'une trentaine d’années. Parallèlement à la construction du château, il ordonna la construction d’une ville résidentielle à laquelle il donna son nom : Ludwigsbourg était née.

 

Un théâtre unique en son genre
Pratiquement tout ce qui relevait d’une cour princière dans toute sa spendleur a été conservé ici. Le duc Carl Eugen y fit même construire un théâtre en 1758. Il réussit ainsi à attirer dans le Wurtemberg les plus célèbres cantatrices, musiciens et danseurs, de même que quelques aventuriers comme l’italien Giacomo Casanova. Le théâtre accueille encore de nos jours les représentations les plus prestigieuses. La machinerie actionnant les décors de scène, un travail raffiné de bois et de câbles, est encore fonctionnelle : vieille de 250 ans, elle est à ce jour la plus ancienne machinerie de scène du monde.

 

Plusieurs musées autour la vie à la cour
Autre caractéristique unique des lieux : plusieurs musées complètent la visite du château et mènent les visiteurs dans les salles d’apparat accueillant d’exquises collections, à l’instar du musée de la céramique et ses porcelaines précieuses du XVIIIe et XIXe siècle. Le musée de la mode est lui aussi unique en son genre. Ici y sont exposées les pièces d’habillement des courtisans au XVIIIe siècle. Les autres musées du château incluent la galerie baroque de la Galerie nationale d’art de Stuttgart, le lapidarium et le musée du théâtre qui retrace l’histoire du théâtre du château.

 

Visites guidées et manifestations
Ludwigsbourg propose un programme de visites diversifiées, 365 jours par an. L’offre pour les familles est particulièrement développée : le « Kinderreich » (Univers des enfants) propose un musée interactif dans lequel les enfants ont la possibilité de se déguiser, d’essayer des couronnes, de prendre place sur le trône, voire même de tester le lit du souverain.

 

Château résidentiel de Ludwigsbourg

Schlossstraße 30

71634 Ludwigsburg

Tél. +49(0)71 41.18 20 04

info@schloss-ludwigsburg.de

www.schloss-ludwigsburg.de/fr/accueil/

 

Download und Bilder

Schloss Ludwigsburg

Bildnachweis

Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Ralf Cohen

Technische Daten

JPG, 2600x1595 Pxl, 1 dpi, 0.42 MB